Ommnus
A Simple Green Light
Genre Sludge Doom
Pays Etats-Unis
Label autoproduction
Date de sortie 30/10/2020

Site Internet

Ommnus, c’est un duo Sludge du Michigan aux Etats-Unis. Oeuvrant tous deux dans la formation Wormfoot, ils ont décidé de faire du lourd et sans limites. Jay Goldsmith se charge de la guitare, de la basse et assure les vocaux, tandis que Derek Vaive est à la batterie et assure un tandem vocal avec Jay.

Le titre numéro un, As the Light Goes Out est sans merci et assez rentre dedans, ils ne perdent pas une seconde et nous bourrent la gueule de Sludge d’une grande vélocité, jouant entre rapidité et lenteur pour bien casser cette bonne vieille routine. Les voix de Jay et Derek se complètent bien, chacun assumant sa personnalité. En fait, le premier titre pourrait s’intituler “Dualité”. Ca groove aussi par moments !

Le deuxième titre Empty Vessel Tremors V2 serait semble-t-il la deuxième version. Je n’ai jamais entendu la première, alors difficile pour moi de comparer. C’est rapide, dynamique et si tu ne bouges pas là-dessus, tu es déjà mort et tu l’ignores ! Le titre est répétitif, toutefois.

Avec Spiders in a Glass Jar, on explore plus le côté metal. Quoi de mieux pour parler de l’arachnophobie ? C’est vif, c’est direct et sans concessions. La guitare est plus élaborée ici.

La quatrième piste, Catalepsy, a un rythme faisant grandement penser à Sepultura qui nous amène un groove très accrocheur. Pensez à Eyehategod fusionné avec la troupe de Cavalera de l’époque Roots. Très bonne pièce !

Vultures of the Void offre un bon riff metal simple et efficace. Oh lala ! Les vocaux me rappellent ceux de John Tardy (Obituary!). COOL ! Influence Death Metal floridienne omniprésente ! On se permet tout et j’adore ça !

Leaving a Legacy donne des impressions du groupe Death de Chuck Schuldiner. Entombed n’est pas loin non plus, sans toutefois plagier. C’est vraiment excellent et bien fait. Très accrocheur !

Pour Spiritual Death, on optera pour un son de guitare plus fourni et rond. On continue le voyage et on va dans les bayous de Louisiane. C’est sale, boueux et on aime ça !

Pour la dernière chanson, Something Witchy, c’est déjanté et rapide style punk hardcore, mais proche aussi du Black Metal mélodique. Il y aura aussi un virage vers le Sludge (retour) quasi power-violence mais très métallique et mélodique, difficile à catégoriser, et comme ils se décrivent eux-mêmes, Jay et Derek : lourd et sans limites !!! Il faudra être quelque peu ouvert d’esprit pour bien apprécier.