C’est par le biais d’un e-mail que j’ai pu poser mes questions au mystérieux musicien multi-instrumentaliste, leader et seul membre officiel de la formation Cvlt Of The Svn.

J’ai eu l’occasion de lui poser des questions sur son premier album We Are The Dragon (sortie le 7 mai chez Napalm Records), le processus d’écriture, ses influences musicales et les similitudes avec la musique du groupe Ghost.

Ma première question est à propos de votre identité : pourquoi êtes vous si discret et mystérieux quand à votre nom et votre identité, est-ce que c’est pour que l’auditeur se concentre plus sur la musique en général que sur l’image du groupe ? Ou est-ce plutôt un concept (comme Ghost justement) ?

Je ne suis pas très sensible par rapport à mon identité. Ça s’est fait assez naturellement, pour ajouter un côté occulte au rock’n’roll. Je veux que les gens soient plus concentrés et intéressés par mon art que par moi, en tant que personne ! J’ai déjà eu quelques années de carrière en Finlande et je ne suis pas prêt ni du genre à marcher sur le tapis rouge ! On verra bien comment cela se déroulera : si mon identité est exposée, elle sera exposée, je suis à l’aise avec ça.

Où avez-vous puisé votre inspiration pour les textes, surtout pour celles qui sont particulièrement agressives et tranchantes comme sur les titres I’m Gonna Find Out ou The Murderer ?

Je pense que c’est un mélange de littérature, des films d’horreur, ma propre expérience et mes influences musicales. Pour moi I’m Gonna Find Out est un des morceaux “noyaux” de l’album, le vrai visage de l’Occult Murder Pop. Quand j’ai écrit ces morceaux, je voulais vraiment repousser les limites. Quand je suis dans la création de ces compositions, j’essaye de me plonger dans un certain état d’esprit, dans une situation macabre. Au final, mon inspiration provient réellement des ténèbres.

Quelles sont vos influences musicales principales ?

Mes influences sont nombreuses et variées, Mike Oldfield, Guns N Roses, Oasis, Nirvana, Roxette, les premiers Backyard Babies, AC/DC,…la liste est longue! J’ai toujours préféré les morceaux puissants que les albums concepts. Mes propres expériences dans la vie jouent une part là dedans aussi apparemment. Je veux créer et composer de la musique que j’apprécie le plus possible.

Quels sont les morceaux dont vous êtes le plus fier sur cet album We Are The Dragon et pourquoi ?

Je les aime tous, mais j’ai mes préférences pour quelques uns d’entre eux. Comme mentionné plus haut, I’m Gonna Find Out, pour son atmosphère effrayante et ce sentiment authentique et menaçant. Je citerais également We Are The Dragon pour sa simplicité et sa puissance brute. Les paroles, bien que ça sonne espiègle, comportent beaucoup de philosophie.

Votre voix est très particulière, est-ce votre voix naturelle ou est-ce que vous devez faire un réel effort pour l’avoir ?

Quand j’ai commencé à avoir les idées de comment ma musique devait sonner, c’était évident pour moi que je doive changer ma voix. Cela m’a pris plus d’un an pour trouver la bonne. Désormais, ça vient sans effort particulier de ma part.

Êtes-vous content quand les gens comparent votre musique avec celle de Ghost ? Est-ce que vous les connaissez personnellement ?

Je suis pas spécialement content de cela, mais cela ne me dérange pas non plus. Ghost est un concept brillant bien que je ne sois pas un grand fan de leur musique. Non, je ne les connais pas personnellement.

Pouvez-vous me présenter la composition du groupe et de qui joue quel instrument?

En studio, j’enregistre tous les instruments sauf la batterie. J’ai joué dans pas mal de groupes durant ma carrière et le fait de pouvoir faire ça m’évite certains compromis et c’est le bienvenu ! J’ai des musiciens qui m’accompagnent quand je joue en concerts, plus d’informations viendront là-dessus dans le futur.

Que pensez-vous de l’industrie musicale de nos jours?

C’est une réalité assez difficile mais je n’ai aucun problèmes du tout avec ça. Tout le monde est dans le même bateau alors je ne vois pas l’intérêt de se plaindre. Fais de la musique ou n’en fais pas !

Où avez-vous enregistré l’album et combien de temps cela a pris? Comment avez-vous écrit l’album?

J’ai réalisé un gros travail de préproduction sur quatre années ! En tant que compositeur, je voulais avoir beaucoup de contenu prêt avant le lancement de l’écriture de l’album. J’étais prêt bien avant mon entrée en studio, de ce fait, cela m’a pris plus ou moins deux semaines pour assembler le tout. L’album a été enregistré dans les studios Sonic Pump, à Helskinki avec Nino Laurenne, qui a travaillé avec des groupes comme Wintersun, Amorphis, Ensiferum ou encore Sonata Arctica.