Cathartic Demise
In Absence
Genre Thrash/ Prog
Pays Canada
Label Clawhammer PR
Date de sortie 09/04/2021

Site Internet

Cathartic Demise est un groupe de Thrash Prog, venu de l’Ontario dans ce magnifique pays avec une feuille d’érable dessus. Le groupe nous vient ici avec leur premier album complet, nommé In Absence. Il est composé de jeunes musiciens qui commencent à faire leurs bonhomme de chemin. En effet, il a été mixé avec la plus grande attention par Jonah Kay, gratteux très talentueux du groupe Invicta. Étant toujours curieux de voir ce que la relève a dans le bide, je ne compte pas m’absenter (malgré le titre de l’album) mais bien lui prêter une oreille toute particulière. Place aux jeunes donc.

Il est donc composé de Bennett Smith à la guitare-chant, Aaron Tanner à la basse, Taylor Wroblewskis à la lead guitare et Angus Pike à la batterie. Noms à retenir, car ils disposent d’un potentiel peu négligeable et feront assurément parler d’eux.

Le titre commence par une intro plutôt mélancolique et enchaîne avec le titre For Power, qui est aussi le single de cet opus. Le growl très Death Metal de Bennett est de suite présent, et les riffs sont très accrocheurs, bien recherchés. Même si ce morceau est plutôt long (plus de 6 min comme la plupart des autres titres) le groupe sait nous plonger dans leurs univers , et cela dès le début.

Les fans de Sylosis et plus précisément de l’album Edge of the Earth pourront rapidement reconnaître certaines influences dans l’atmosphère de l’album. Surtout sur le prochain titre Blade in the Dark.

Ce morceau est une véritable tuerie. Il se renouvelle tout au long de la musique sur une rythme thrash plutôt rapide avant de changer au milieu de piste sur un mid-temp doté d’un solo placé et exécuté de main de maître.

Une fois les 7 minutes 30 passées, vous serez littéralement pris dans cette atmosphère si particulière et ne verrez absolument pas le temps passer. Difficile de faire mieux vous dites ? Et pourtant, le prochain titre Silence Within, est saupoudré de riffs plus metalcore par moments mais toujours très thrash dans l’ensemble. On remarquera aussi la montée en puissance des solos que composent ce titre ainsi que le reste du CD. Les deux gratteux sont très bien coordonnés et se font littéralement plaisir. Et bordel, c’est réciproque pour nous. J’aime particulièrement celui de Silence Within à 2 minutes de la fin.

Les 3 prochains titres sont tous dans le même veine, aucune baisse de régime à part au début du titre Disparity (je précise bien le début). Les titres s’enchaîneront avec leurs lots de changement, et tous posséderont leur identité, passant aisément du death au thrash technique. Un pur régale auditif! Nous aurons aussi droit à un peu de voix claire dans le titre le plus ”calme” de cet opus, Waves, qui aurait pu aisément servir d’outro.

Ce In Absence est un véritable chef d’œuvre pour ma part. Peut être un peu tiré en longueur par moments, car quasiment tous les titres dépassent les 6 minutes, mais à aucun moment il n’y a ne serait-ce qu’un son ou une mélodie qui serait dispensable comme certains groupes plus connus aiment à faire pour rallonger leur nombre de pistes. À conseiller aux amateurs de thrash technique et même de melodeath. sans aucun risque.