Lóstregos
Onde Calan os Corazóns, Ruxen as Pedras
Genre Melodic Pagan Black Metal
Pays Espagne
Label Asgard Hass Productions
Date de sortie 30/04/2021

Site Internet

Tout commence un jour où je reçois un vinyle dans ma boîte aux lettres. Je me dis : tiens c’est pas souvent que les labels nous envoient ce genre de support mais Asgard Hass Productions, eux oui. Cette chronique promet d’être intéressante.

Lóstregos est originaire d’Espagne et fut créé en 2014. J’apprécie beaucoup le style du groupe qui s’inspire des caractéristiques du Black Metal en y rajoutant des aspects typiques du Folk Metal pour créer quelque chose d’unique.

Le vinyle tourne et commencent à se faire entendre les premiers crépitements de feu quand, soudain, des cris horrifiés de douleur sortent des flammes. Brutalement, les instruments attaquent Deidades da Noite / Ritos de Morte. Les deux premières minutes des huit que dure la compo nous laissent penser que nous allons nous diriger vers un album purement Black Metal, avec quelques contours symphoniques. Il n’en est rien. Le rythme prend soudain des allures de Black Thrash très carré, le tout avec des harmonies bien foutues. Ce morceau porte un double titre, et l’on entend très clairement que le but était de les mettre ensemble. Sur la fin, on retrouve des passages qui sonnent très Heavy Metal. Ce premier morceau fonctionne parfaitement sur moi.

Sur la deuxième piste on retrouve le titre Lamentos no Medulio. De presque quinze minutes, il s’ouvre avec des bruits de pas enchainés, puis des riffs plus calmes que sur le début d’album, pour aboutir sur un chant beaucoup moins propre, ce qui donne un côté un peu Black Metal de fond de cave norvégienne. Comme sur un vinyle il n’est pas vraiment facile de mettre “pause” pour revenir sur les passages intéressants, je me suis fait en tout cas au moins trente fois ce titre pour me rendre compte que le travail de composition est super bien réalisé. Il rassemble des passages violents et d’autres plus calmes, des violons avec des guitares sèches… Je vous le conseille fortement. L’autre “side” (du vinyle) se compose de la même façon, le troisième titre O Meigo das Pedras dure environ huit minutes et est plus dans l’univers du Black Metal à la Tsjuder, par exemple. Et le dernier dure environ quatorze minutes lui aussi.

Pour conclure j’ai été agréablement surpris par cet album, car au départ, ça sonnait bizarre dans ma tête de me dire qu’aujourd’hui, j’allais chroniquer un vinyle de Black Metal espagnol !!! Et finalement, je suis conquis par le travail des gars de Lóstregos. Un grand bravo à vous et grand merci à Asgard Hass Productions pour sa confiance.