Go Ahead And Die
Go Ahead And Die
Genre New CHAOS AD
Pays Etats-Unis
Label Nuclear Blast
Date de sortie 11/06/2021

Site Internet

Je vous préviens, je ne suis absolument pas objective, quand j’entends du “Cavalera”, Max, Igor & compagnie, je suis en mode fan, et les quelques neurones qui me servent à exercer ma fine analyse des sons se déconnectent automatiquement… Mais je vais me faire violence, pour vous.

Un album made in confinement and Covid, avec une pochette évocatrice de l’assaut du Capitole du 6 Janvier 2021. Et un titre tout aussi évocateur : « vas-y et meurs » en français. Max Cavalera accompagné par son fils Igor Amadeus Cavalera (Healing Magic) qui se charge de la guitare, de la basse, et du chant, a pour troisième compère Zach Coleman à la batterie (Black Curse et Khemmis).

Dans I.C.E Cage, père et fils entremêlent leurs voix pour un morceau à la Chaos AD avec une brise de nouveauté, mais je n’arrive pas à déterminer d’où elle vient. Le quatrième titre, Isolated Desolated, commence lourdement avant d’enchainer des changements de rythmes incessants. On est pris au piège dans des impermanences émotionnelles engendrées par de tels changements. Et ça continue avec un pur son authentique que les aficionados apprécieront : Prophets Prey, 4 min 17 de puissance, de batterie speed puis rythmant un final lourd et d’une expressivité indéniable. Je peux continuer, je vous assure ! Si la voix d’Igor Amadeus Cavalera peut étonner au début, car en effet à l’écoute de la musique on s’attend à entendre Max, l’album est une réussite, la technique est juste et sert à la musicalité. La prod impeccable d’Arthur Rizk servie par les prises de Charles Elliot nous mène dans les abysses du Metal !