Apostle of Solitude
Until the Darkness Goes
Genre Doom Metal traditionnel
Pays Etats-Unis
Label Cruz del Sur Music
Date de sortie 12/11/2021

Site Internet

Les apôtres de la solitude nous proposent six chansons de doom chargées d’émotion, sans égal, pour les temps les plus sombres ! Sur ce sixième album studio, Until the Darkness Goes, Apostole of Solitude canalise la perte et l’isolement dans son meilleur travail à ce jour – une offre lourde, mélodique, finalement cathartique de doom pur.

Depuis dix-sept ans, le groupe Apostle of Solitude d’Indianapolis, Indiana, explore les cavernes les plus sombres de cette espèce faillible qu’est l’humanité. Leur style de doom – lent, tortueux et meurtrier – a fourni la bande-son de leurs paroles sincères qui ont toujours touché la bonne corde sensible. Mais en 2020, les membres d’Apostle of Solitude et le reste du monde ont été confrontés à la nouvelle réalité déchirante de la pandémie mondiale. La situation a touché de près le groupe : l’un de ses membres a perdu ses deux parents, ce qui a donné lieu à certains des moments les plus sombres de la mémoire récente. La pandémie a également contraint Apostle of Solitude à reporter l’enregistrement de son sixième album studio à mai 2021.

Pourtant, malgré les pertes et les perturbations incalculables, Apostle of Solitude a émergé avec son lot de chansons sans doute le plus fort à ce jour, sous la forme d’Until the Darkness Goes. Apostle of Solitude – composé du chanteur/guitariste Chuck Brown, du guitariste/chanteur Steve Janiak, du bassiste Mike Naish et du batteur Corey Webb – a utilisé le délai d’enregistrement à son avantage. Ils ont pris le temps de peaufiner leurs compositions avant de se rendre à Russian Recording à Bloomington, Indiana, avec le producteur/ingénieur de longue date Mike Bridavsky.

Until the Darkness Goes marque un léger changement de direction pour Apostle of Solitude. Les chansons sont plus compactes et directes, le produit de l’évolution du groupe où tous les membres sont encouragés à apporter leurs idées à la table. L’attention portée aux détails et à l’équilibre se reflète dans la lourdeur inébranlable de l’album (When the Darkness Comes), dans les mélodies de guitare en spirale et tissées (The Union et Apathy in Isolation) et dans la voix de Brown, lasse et pleine d’âme, qui porte toutes ces chansons jusqu’à la ligne d’arrivée.

Le titre de l’album Until the Darkness Goes est inspiré de la chanson classique des Rolling Stones, “Paint it Black”, avec la phrase “I have to turn my head until my darkness goes”. Le titre s’applique également à l’année écoulée et au sentiment de frustration et de désespoir du groupe pendant qu’il attendait que la pandémie passe et que la vie “normale” revienne. Mais Apostle of Solitude a également trouvé la joie et la catharsis dans les actes simples de la pratique et de l’enregistrement ensemble. Et, en 2021, ils sont remontés sur scène avec les autres vétérans du doom, The Obsessed et The Skull.

La pochette de l’album est un accompagnement approprié créé par l’artiste visuel WÆK, qui s’est également occupé de l’illustration de l’album studio From Gold to Ash du groupe en 2018. Elle montre une tempête qui s’approche, qui atteint la crête d’une montagne et consume presque la tranquillité d’un ciel bleu d’été sous son torrent ; elle visualise la permanence inconnue de la tempête et l’ascension rapide vers la vulnérabilité et la perte de contrôle. Ce n’est pas le sentiment de désespoir qu’elle transmet – c’est la prise de conscience que le désespoir est présent.

Une obligation pour tout amateur de Doom.