Bonjour Yohan.

Past and Secrets est un projet de Djent atmosphérique. Peux-tu nous en dire plus sur son origine ?

Bonjour Marion et amis lecteurs. Tout d’abord, je tenais à te remercier de m’offrir la possibilité de réaliser cette interview. C’est toujours un honneur pour les petits artistes comme moi de se prêter à ce genre d’exercice. Past And Secrets est né en 2019 des suites de l’arrêt d’un de mes anciens projets. Pour ne pas couper le lien avec la musique et continuer d’évoluer artistiquement, l’idée de créer ce projet instrumental m’est venue. j’ai découvert des projets instrumentaux mêlant une ambiance et une atmosphère particulière avec des riffs assez lourds et typés djent. J’ai tenté quelques écritures, fait de nombreux essais et voilà comment est né ce projet.

Le Djent est un style peu connu du grand public. Peux-tu nous expliquer l’essence de cette musique ?

Pour ma part, J’ai découvert ce style en écoutant et en découvrant Meshuggah. Ces artistes suédois ont véritablement révolutionné le genre Metal avec leurs riffs lourds et accrocheurs et un accordage très bas, un nouveau type d’instruments, notamment au niveau des guitares, car on y a rajouté une voire deux cordes supplémentaires (7 cordes et 8 cordes), une atmosphère sombre et une technicité hors normes. Chaque musicien a une partie complètement différente à réaliser. À partir de ce moment-là, beaucoup de personnes ont cherché à réaliser la même chose et à faire évoluer le style. Je parle aussi du projet Periphery (Misha Mansoor) En apportant leurs touches personnelles telles que les solos endiablés, une atmosphère planante, ils ont révolutionné le genre qui ne cesse d’évoluer.

C’est vraiment un style qui cherche à se démocratiser. Qu’est-ce qui t’anime à composer dans ce style ?

J’ai découvert à travers ce style que l’on pouvait allier une atmosphère planante et des riffs très lourds. La voix peut être remplacée par des notes que l’on appelle lead et qui procurent une émotion particulière. C’est en découvrant un projet polonais nommé Widek que j’ai décidé de composer de la même manière avec mon propre savoir-faire et mes idées.

Que ce soit le Djent ou la musique atmosphérique, les médias et les réseaux sociaux ne mettent que rarement cette musique en avant. As-tu une idée de pourquoi ?

Pour répondre à ta question, je pense que les médias et les réseaux sociaux préfèrent parler de projets déjà existants voire anciens, qui fonctionnent et qui fonctionneront toujours. La nouveauté fait toujours un petit peu peur. Je pense aussi que le fait de ne pas avoir de voix à travers nos morceaux peut aussi rendre réticent. Mais je trouve qu’actuellement que cette tendance est en train de changer.

Past and Secrets est un projet solo. Est-ce toi qui gères la totalité de la production ? Comment enregistres-tu tes morceaux ?

Je travaille en « home made » et gère la totalité de la production. J’ai d’ailleurs mon propre studio d’enregistrement ou j’utilise des outils aussi bien analogiques que numériques. Je compose et travaille seul chaque partie et chacun des instruments. Je collabore avec des guitaristes solistes en “guest” ainsi qu’avec d’autres amis musiciens pour réaliser les solos, afin de mettre en valeur leur travail et le mien. Le mixage et le mastering sont réalisés au studio «Vyrah Studios» en Allemagne, représenté par Michael Streckleg. Un petit coucou à lui d’ailleurs.

Comment choisis-tu les musiciens avec qui tu travailles ?

Au début de l’aventure Past And Secrets, j’ai fait appel à des amis guitaristes de longue date qui travaillent en école de musique ou qui sont endorsés. L’Internet m’a permis de rencontrer quelques guitaristes qui avaient un style bien particulier. En fait, j’essaye de m’imaginer ce qu’ils peuvent me proposer grâce à leurs vidéos. Je leur envoie les séquences de travail pour qu’ils y ajoutent leur patte. Ils ont une liberté absolue et je ne suis jamais déçu. C’est également un échange de sympathie, je fais le maximum pour les mettre en avant car ils ont aussi un rôle important dans ce projet.

Les « Home made » pullulent avec les confinements successifs. Comment perçois-tu le travail des autres projets solos ?

Il est vrai que cette période très compliquée a poussé les musiciens à créer leurs propres projets. Dans des styles complètement différents. La possibilité de travailler en groupe ayant été réduite, beaucoup se sont lancés dans des projets personnels ou solos afin d’assouvir leur passion. Pour ma part, je trouve ça très bien car ça permet à beaucoup de pouvoir s’exprimer.

La relative facilité de mettre en ligne des vidéos de playthrough, par exemple, fait-elle de l’ombre à des projets plus construits comme le tien ?

Tout le monde a le droit à sa chance et je pense que j’en fais partie. À l’époque, dans les années 90/2000, seuls les musiciens avec un grand talent pouvaient être reconnus et réussir leur carrière en étant repérés. Depuis quelques années, les choses changent et Internet a permis à beaucoup de musiciens amateurs comme moi de pouvoir présenter leur projet sur la toile. Il est vrai que nous voyons de tout mais je trouve que les projets qui sortent de l’ordinaire sont tout de même mis en avant par rapport à d’autres. Je ne me plains pas et je suis déjà ravi de constater l’évolution de mon projet. Je fais ça par passion et suis enchanté quand les retours sont positifs.

Tu as sorti un premier EP, Memories, il y a quelques mois, qui a remporté un joli succès critique et public. Une cover de Learning to Fly de Pink Floyd est sortie mi-juin. Ce titre est une vraie invitation au voyage tant tu as su lui insuffler ta personnalité et une touche très personnelle qui lui donne une seconde vie. Pourquoi le choix de ce titre ?

Fan de Pink Floyd depuis de nombreuses années, jʼai choisi de reprendre Learning to Fly car je trouve que ce titre correspond exactement à la genèse du projet Past And Secrets. Il a une vraie résonance pour moi en tant que musicien mais aussi en tant qu’homme. Fort de ses nombreuses chansons à succès, ce groupe mʼa toujours permis de mʼévader. Quand jʼai découvert cette chanson, Learning To Fly, jʼai tout de suite été transporté par son côté ultra aérien. Je peux lʼécouter en boucle pendant un long moment sans jamais me lasser. Cette cover a dʼailleurs été très facile à réaliser car lʼinspiration mʼest venue de suite grâce à cet amour inconditionnel que je porte à ce titre. Jʼai mis tout mon coeur et ma passion pour la musique afin de vous retranscrire les émotions qui en émanent.

Es-tu prêt à retenter l’expérience d’une autre cover ?

Sans hésiter, oui ! Et j’ai déjà eu une idée pour une future cover, mais surprise.

Quel serait ton plus grand rêve en tant que musicien ?

Je vais t’avouer que j’ai réalisé la majeure partie de mes rêves en tant que musicien. Être endorsé par plusieurs grandes marques, avoir sorti mon propre CD, avoir fait des interviews papier, radio et même télévisées sont des choses extraordinaires dans une vie de musicien. Je suis déjà comblé. Et je pense ne pas en avoir fini. Pourquoi pas un jour réaliser une vidéo avec un grand musicien?

Un très grand merci à toi Yohan de nous avoir accordé un peu de ton temps. Nous avons hâte de découvrir ce que tu nous réserves pour la suite !! https://youtu.be/YL3P6fPKob4