Van Canto
Tot he Power of Eight
Genre Metal a capella
Pays Allemagne
Label Napalm Records
Date de sortie 04/06/2021

Site Internet

Créé à Berlin en 2006, Van Canto s’est très vite imposé sur la scène Metal en interprétant les titres les plus connus de ses artistes préférés. Metallica, Iron Maiden, Manowar, AC/DC… Beaucoup ont eu droit à leurs reprises et personne ne reste indifférent. Mais ne pensez pas que vous écoutez un simple tribute-band car plusieurs titres originaux sont présents dans leur discographie. Souvent critiqués, les allemands ne lâchent pas prise et continuent à faire chanter et headbanguer les foules à travers le monde. Après une entrée remarquée dans le TOP 50 en Allemagne, on retrouve avec plaisir celui qui avait annoncé son départ en 2017, Phillip Dennis “Sly” Schunk.

Cette année, le groupe nous présente son nouvel album, To The Power of Eight. Composé de douze titres. Ceux-ci sont comme d’habitude réinventés au son des voix, sept au total, accompagnées d’une batterie, seul instrument de la formation. Afin de nous mettre directement dans l’ambiance, l’album commence par une intro du même titre que l’album, rappelant le thème de la marine et nous offre une douce montée en puissance avant d’enchaîner sur Dead by the Night, titre signé par Van Canto.

C’est sous le signe du Heavy Metal que les morceaux s’enchaînent et les chanteurs, plus déterminés que jamais, nous montrent une fois de plus qu’il est possible d’aller toujours plus loin avec les voix, que ce soit dans l’imitation d’instruments comme la basse et la guitare électrique, ou par la rapidité avec laquelle ils enchainent les notes et les rythmiques. Cette impressionnante performance se ressent entre autres sur le célèbre titre d’Iron Maiden, Run to the Hills. Le résultat ne plaira pas à tout le monde, mais chacun pourra néanmoins saluer le niveau de ces artistes.

Pour celles et ceux qui seraient encore sceptiques, je vous invite à écouter la reprise du mondialement connu Thunderstruck. Le résultat est des plus surprenants mais reste fidèle à l’original. La puissance est au rendez-vous et le chant principal rappelle celui d’Axl Rose. Comme si les défis n’étaient pas assez élevés pour la formation allemande, ils ont su donner une nouvelle vie à Raise Your Horns du groupe suédois Amon Amarth. Ce n’est peut-être pas leur meilleure interprétation mais elle mérite d’être entendue !

Convaincu ou non, prends quelques instants et laisse-toi transporter par le pouvoir du Rakkatakka !