Enforcer
Live by Fire II
Genre Heavy/Speed
Pays Suède
Label Nuclear Blast
Date de sortie 16/04/2021

Site Internet

Ah les concerts… Cela fait bientôt une paire d’années que nous en sommes privés. Privés de se ramasser les cheveux dans la gueule du camarade d’en face, trempés dans la binche, privés de foncer dans un pit plein de transpi et sans se soucier du fameux ”covid friendly”, s’en rappeler le lendemain par les courbatures et les oreilles qui tabassent. Bref, pas besoin d’épiloguer plus longtemps, la pilule est toujours aussi dure à avaler alors autant dire qu’on sera d’autant plus heureux quand tout reviendra à la normale. Afin de rappeler tout cela à notre bon souvenir, les idées ne manquent pas. Concert en live sur les réseaux sociaux, festivals sur les chaînes télé, bref pas de quoi nous mettre dans la magie du vif du sujet mais bon à prendre.

Pour Enforcer, le groupe de Heavy suédois qu’il n’est bientôt (mais pas encore) plus nécessaire de présenter tant il a su grimper les marches de la réussite depuis son arrivée chez Nuclear Blast, c’est un CD live du fameux concert du 30 août 2019 qui a eu lieu dans la ”toute petite ville très peu peuplée de Mexico” qui nous est présenté. On le sait que pléthore de concerts épiques ont souvent lieu en Amérique latine et que les groupes en sont friands dans ces pays car le public y est toujours très réceptif et beau chaud. On y retrouve donc Olof Wilkstrand au chant et à la gratte, Jonas Wilkstand toujours au synthé et à la batterie, Tobias Lindqvist à la basse puis Jonathan Nordwall à la guitare.

On commence donc avec deux titres de l’album Zenith, à savoir : Die for the Devil puis Searching for You. Départ donc plutôt en douceur, histoire d’échauffer la galerie avec ses riffs qui font parfois penser à une certaine musique avec le mot tempête dedans, vous l’avez ?
Bref, le Speed Metal d’Enforcer se lance dans la suivante, déjà beaucoup plus virulente. Le son des instruments et de la voix est de très bonne qualité, ainsi que tout le reste de l’enregistrement. Changement d’album donc avec des morceaux de l’opus From beyond. Undying Evil ouvre le bal. Un public qui est déjà dans l’ambiance, surtout lors du solo qui donne aussi bien en live qu’en cd, et ça fait déjà plaisir à entendre. On enchaîne ensuite avec From Beyond, et comme on peut le prédire, le public répond présent sur le refrain et sur tous les autres chœurs lancés par le groupe.
Vient ensuite une intro pas inconnue des fans du groupe qui donnera suite à Bells of Hades, morceau monstrueux du groupe qui doit donner lieu à des brisages de nuques. Il est très speed et passe très bien après un titre un poil plus tiré sur l’ambiance et les chœurs. Le tout rend toujours très bien et Olof ne perd pas en intensité de voix. Il n’hésite pas à envoyer les aigus beaucoup plus haut qu’auparavant. Il en sera de même deux titres plus tard avec Live for the Night, morceau culte du groupe.

Ce live nous donnera aussi lieu à un solo, histoire de calmer les ardeurs déjà bien présentes sur les titres choisis jusqu’à maintenant, On notera aussi la présence d’un solo de batterie quelque peu dispensable car très court. Mais il est dedans, on ne va pas le jeter.

Comme on dit souvent, le meilleur est pour la fin ! Le groupe l’a bien compris en finissant par les titres Destroyer et Katana (avec un petit hommage pour les guerriers du soleil levant), un bon moyen d’achever ce live car ils font partie des meilleurs titres de ce concert avec Live for the Night, à mon avis. Un très bon cru Live, donc parfait pour les fans inconditionnels du groupe en manque de leurs frimousses et de leurs musique. Un bon choix de musique et une bonne durée, il n’en faut pas plus.